mercredi 12 février 2014

22/11/63 de Stephen King

Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l’Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas. À moins que… 
Jake Epping, professeur d’anglais à Lisbon Falls, n’a pu refuser d’accéder à la requête d’un ami mourant : empêcher l’assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l’entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l’époque d’Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d’un taré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d’une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake, un amour qui transgresse toutes les lois du temps.
Avec une extraordinaire énergie créatrice, King revisite au travers d’un suspense vertigineux l’Amérique du baby-boom, des « happy days » et du rock and roll.


MON AVIS:


Je n'avais plus lu du King depuis bien longtemps !

Et je dois avouer que quand j'ai eu le livre en main, le nombre de pages (944) m'a un peu effrayée...

Et pourtant, une fois entamé, plus moyen de le refermer ! J'en ai eu, des valises sous les yeux, que dis-je, des soutes à bagages sous les yeux !!!!! Tellement j'ai lu tard pour vivre au rythme de Jake/George.

Un personnage attachant. Un homme bon, courageux et curieux qui va vivre la plus incroyable aventure qui puisse être donnée de vivre:
un voyage dans le temps pour empêcher le crime de Kennedy...

Mais sachant qu'un battement d'aile de papillon peut déclencher une tornade à l'autre bout du monde, que va-t-il se produire si Kennedy reste en vie ? Quel sera le prix à payer ?

Ce roman, documenté et réfléchi est une pure pépite (ou plutôt un lingot, vu le poids !)
On y vit l'Amérique des fifties/sixties, le monde n'est encore pas "hyperconnecté" et l'on y vit, Jake le démontrera, très bien sans portable, ordi, internet, console....
D'ailleurs je trouvais sa vie dans la passé si belle et "simple" que j'étais envieuse: de la vie, de la vraie, sans toutes les fioritures qui nous accablent à l'heure actuelle.
Mais (ben oui, il faut bien qu'ily ait un "mais") le retour de baton est plutôt violent: une telle intrusion dans le passé ne peut pas rester impunie...

Ce livre est un énorme coup de coeur: je suis ravie d'avoir renoué avec le King, il est au sommet de sa gloire et je souhaite lire encore et encore et encore sa prose à l'avenir, quel que soit le nombre de pages !

3 commentaires:

  1. J'ai adoré découvrir ce King aussi. Il m'a remis le pied à l'étrier avec lui aussi (j'ai lu quelques semaines plus tard Dome... et j'ai aussi vraiment bien aimé).
    J'ai été vraiment séduite par le côté "voyage dans le temps" et, comme tu dis, le battement d'aile du papillon...
    Se demander comment tout ça aurait pu tourner si ça changeait, etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Valeriane, merci de ton commentaire !
      C'est vrai que ce roman a du demander une grande charge de travail et de recherches. Il doit fallir, à mon avis, connaître l'histoire sur le bout des doigts pour être capable d'en imaginer les détournements suite à une modification...
      Un sacré beau boulot de la part de Stephen King en tous cas !

      Supprimer
    2. Oui un gros travail sur le sujet! Si je ne me trompe, King avait déjà entamé l'écriture du premier chapitre dans les années 70 (si je ne me trompe hein). Puis avait laissé le projet sur le côté.
      De fait, c'est un gros travail de recherche.
      A mon avis, on est plus sur l'imagination que sur la "connaissance" de l'histoire. La vie est tellement aléatoire... Oui il faut "connaître" + imaginer = 22/11/63 :-)
      Avec plaisir!

      Supprimer