dimanche 25 août 2013

Purgatoire des innocents de Karine GIEBEL *Challenge Giebel or not Giebel*


Grace à Bookenstock (Dup et Phooka) ainsi qu'aux éditions Fleuve Noir, j'ai reçu le "petit" dernier de Karine GIEBEL, une de mes auteurs fétiches !
Grand merci !



Je m'appelle Raphaël, j'ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. 
Avec mon frère, William, et deux autres complices, nous venons de dérober trente millions d'euros de bijoux. 
Ç'aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. 
Deux morts et un blessé grave. 
Le blessé, c'est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre ou Will pourra reprendre des forces. 

Je m'appelle Sandra. 
Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide. 
Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là...

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. 
Je viens de mettre les pieds en enfer. 

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place. 
Et son sourire est le plus abominable qui soit... 




Mon avis:

Une fois de plus, j'ai été happée par ce roman.
Complètement scotchée. Ebranlée même.

Karine GIEBEL m'a toujours "habituée" à des romans noirs, très noirs. 
Mais noir et violent à ce point, je ne m'y attendais pas !

Et pourtant, au début du livre, je ne voyais pas trop où elle allait mener son lectorat...
J'avoue avoir même eu un peu peur de m'ennuyer... (*honte*)

Naïve que je suis !
En fait, c'est juste que je n'avais rien vu venir !
J'ai donc pris une claque magistrale qui m'a faite me relever la nuit pour tourner encore et toujours quelques pages de plus !
(Au passage jen profite: "Merci Mme Giebel pour les cernes sous les yeux et les nuits blanches à l'aube de la reprise du boulot !! :)  )

Le roman débute de façon plutôt "ordinaire": un gros braquage place Vendôme, une fusillade, un mort, des blessés...
Les malfrats prennent la fuite avec leur butin.
Loin de Paris, ils leur faut s'arrêter pour que Will, le petit frère du chef de la bande (Raphaël) reçoivent des soins en urgence...
Mais pour éviter d'éveiller les soupçons, Raphaël va faire appel à un vétérinaire !

La bande se retrouve donc dans la propriété isolée de Sandra.
Curieux personnage que cette femme qui va tantôt fasciner et exaspérer Raphaël...

C'est jusque là que ça paraît un peu long... Surtout qu'en parallèle il y a un enlèvement d'adolescentes qui est perpétré et du coup, on ne sait pas trop ce que ça vient faire ici...!

Puis le mari de Sandra revient..........
Et c'est là que les choses changent. 
Là qu'on bascule dans l'horreur pure. 
Il y a même certains passages que j'ai eu peine à lire, j'avais une boule dans le ventre......
Parfois je me disais que c'était trop...
Mais au final, c'était trop tard pour moi: j'étais aussi captive de ce récit, liée aux personnages... Et quoiqu'il se passe, il fallait que je sache... Courageusement, j'ai tourné la dernière page...

Et j'ai su...

Mme Giebel m'a asséné le coup de grâce ce matin du 25 août de l'an 2013...
Presque aussi violent qu'avec Meurtres pour rédemption
Et c'est encore sous le choc que je rédige ces lignes..!


Pour résumer, je ne dirais que trois mots:

UNE LECTURE ENORME !