mercredi 15 mai 2013

Sa vie dans les yeux d'une poupée d'Ingrid Desjours.

Deux écorchés vifs. Deux rêves de seconde chance. Un regard pour renaître... Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des moeurs après un grave accident. Quand, dans le cadre d'une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l'avenir. Mais il est aussi persuadé qu'elle est la pièce manquante, le pion à manipuler pour démasquer le psychopathe qu'il traque. Et s'il se trompait ? Le pire des monstres est parfois celui qui s'ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d'une poupée... 
« Une aventure haletante, violente, psychologiquement marquante : du bon et vrai thriller ! » Marina Carrère d'Encausse



Mon avis:

Tout d'abord, je remercie Les éditions Plon et Book en stock pour ce partenariat ! J'ai hâte de lire les réponses d'Ingrid Desjours aux questions de ses lecteurs durant le "Mois de..." qui lui est réservé (en juin)!


Quelle lecture ! J'en suis encore toute retournée ! 
Ingrid Desjours nous offre ici la genèse cinglante d'une psychotique... 
Barbara a une histoire si lourde à porter... Un traumatisme enfoui, jamais transformé, juste oublié mais qui a pourtant parasité son existence à jamais, malgré le fragile réconfort que lui apporte sa collection de poupées.
Hélas, le passé finit toujours par vous rattraper...  Et Barbara n'y coupera pas. C'est ainsi que suite à une horrible agression, sa vie va basculer pour de bon et elle va se retrouver totalement prisonnière d'une infernale spirale... Prisonnière de sa mère handicapée, prisonnière de son petit ami vicelard et profiteur...

En parallèle, Marc , le flic que la vie n'a pas épargné lui non plus, enquête sur une violente série d'agressions... Quand Barbara va faire irruption dans ses recherches, il va être séduit par sa douceur. Mais il garde à l'esprit qu'elle a un rôle à jouer dans le dénouement de cette complexe investigation. Et il lui faut trouver le coupable au plus vite, avant qu'il ne se transforme en meurtrier...

A la manière de Franck Thiliiez ou de Karine Giebel, Ingrid Desjours tourmente ses personnages. Le 4e de couv' dit juste: on a affaire à deux écorchés vifs... Leur vie est un fardeau et pourtant un mince espoir se fraye un chemin tout près du dénouement ! Ouf ! On respire ! C'est si rude psychologiquement... Sans compter le style sec, sans fioritures (malgré la lidocaïne et la pyorrhée dentaire !!!! pour comprendre, il suffit de le lire !!!! )  qui sert admirablement le déroulement de l'histoire et contribue à vous glacer le sang....
Le plus terrible, c'est que cela ressemble à du réel...

Donc: avis aux amateurs de thrillers psychologiques bien durs, ce livre est pour vous !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire