mercredi 22 février 2012

Le zen dans l'art chevaleresque du tir à l'arc de Eugen Herrigel


Dans ce livre, l’auteur donne de sa propre expérience un récit qui nous éclaire sur cet exercice du tir à l’arc pour parvenir à la maîtrise zen de son mental.


Mon avis:

voila une lecture passionnante, qui fait du bien à l'esprit et au mental.
L'auteur rédige avec force précision son long parcours d'apprentissage du tir à l'arc au Japon auprès d'un Maître.

Un texte brillant, précis. Un long travail que l'auteur a fait sur lui-même afin d'avoir conscience de chaque état, chaque sensation qu'il a traversés lors de son apprentissage. Il nous fait part de ses ressentis, de ses doutes. Et au travers de son histoire et de sa pratique, c'est toute la culture japonaise qui prend sens. La disponibilité et la rigueur du Maître, son enseignement qui va a l'essentiel et encourage l'élève à persévérer jusqu'à comprendre lui-même ses erreurs afin de les corriger. Le respect et le sens des valeurs au travers d'une ritualité qui a traversé les âges sans prendre une ride !
C'est bien là l'idée que je me fais des sports qui viennent des pays du Soleil Levant et alentours:
- un état d'esprit particulier, sorte de mise en condition dès lors que l'on se rend sur le lieu de pratique de l'art choisi
-  un profond respect des rites, des autres et de l'enseignant (mais aussi respect de l'enseignant envers ses élèves, cela va de soi !)
-  une recherche de la perfection dans la pratique
-  la maîtrise du corps et de l'esprit

Le tir à l'arc est enseigné par étape. Le débutant ne doit pas se concentrer sur le centre de la cible mais sur lui-même et la manière dont il doit tenir son arc et tendre la corde. Puis viendra le temps d'apprendre à contrôler sa respiration afin de l'ajuster à ses mouvements. Le moment où il devra "s'inquiéter" du résultat de son tir est loin ! C'est un long chemin parsemé d'obstacles et de périodes de découragement. 

J'ai abordé ce petit livre avec beaucoup d'intérêt étant moi-même licenciée d'un club de tir à l'arc. J'y ai retrouvé beaucoup de similitudes avec ma pratique, mes difficultés, mes petites victoires et mes grosses déconfitures !

Au final, c'est une image assez juste de ce qu'est l'apprentissage (en règle générale, pas seulement pour le tir à l'arc ) dans de bonnes conditions. Celui qui fait plaisir autant à l'élève qu'au professeur, sans rapport de force ou de domination de la part de l'un ou l'autre. Respect et confiance étant les premiers alliés des deux protagonistes !
La notion de zen m'est en revanche étrangère: point de zen dans notre salle de sport mais une bonne ambiance, toujours ! Bonne humeur, bavardages et parfois un peu de rigolade sont au rendez-vous ! Mais nous pratiquons toujours avec sérieux et envie de progresser... Une sorte d'art à l'Européenne !

Une lecture "nourrissante", une belle découverte, je remercie sincèrement la personne qui m'a prêté ce livre. Sans elle j'aurais probablement continuer d'en ignorer l'existence et cela aurait été bien dommage !


2 commentaires:

  1. Un texte brillant et précis comme l'encoche d'une flèche sur le cible.
    C'est sur il faut être zen pour pratiquer ce sport et très concentré ! Si on rigole trop la flèche doit partir de travers !

    P.S : je t'ai tagué gente demoiselle

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'avoue que parfois, le manque de concentration nuit à l'entrainement !

    un tag ?
    Arf....
    Je vais aller voir ;)

    RépondreSupprimer