jeudi 10 novembre 2011

BD Je, François Villon T.1 « Mais où sont les neiges d’antan ? » de Luigi Critone et Jean Teulé

 D’après le roman « Je, François Villon » de Jean Teulé

La BD, très réussie.
Le roman dans sa version "poche"





















RÉSUMÉ DE L'ÉPISODE Mais où sont les neiges d'antan?
Son père pendu, sa mère enterrée vivante, François Villon connaît les pires atrocités de la vie dès son plus jeune âge. Recueilli par le chanoine de Saint-Benoît, il est envoyé dans le meilleur collège de Paris. Mais à ses études, il préfère la poésie, l'hypocras et la fornication. Poète et ribaud à la fois, il commet tous les actes possibles, des plus sublimes aux plus abominables.


Mon avis:



Jean Teulé est un auteur que j’affectionne tout particulièrement. Je ne l’ai pas beaucoup chroniqué ici car j’ai lu pas mal de ses ouvrages bien avant la création de mon blog… « Je, François Villon » fait partie de ces oubliés de mes chroniques ! Et pourtant… C’est un de mes romans préférés de Teulé (Mes indétrônables numéros 1 restent « Le Montespan » et « Darling »)

« Je, François Villon » retranscrit efficacement la vie rebelle et débauchée d’un grand poète français qui serait né le jour de l’exécution de Jeanne d’Arc alors que son père pendait lui même au bout d’une corde… Plus tard, sa mère, amputée des 2 oreilles pour vol, sera enterrée vivante suite à un 3ème larcin… Le jeune François sera alors confié à un chanoine chez qui il sera nourri, logé, blanchi et ira à l’école.
C’est ainsi que François commence dans la vie.
Très tôt il montrera des penchants pour l’alcool, la fête, le sexe, le vol mais aussi des talents de poète capable de mettre en mots n’importe quel moment de vie…

Jean Teulé a cette plume incisive et chevronnée qui donne vie au texte et rend ses biographies hautes en couleur ! Le roman en est un brillant exemple ! La BD, elle, est une magnifique et « logique » mise en image de ce dernier. Cette adaptation suit parfaitement l’histoire et même si l’on a déjà lu le roman on ne  ressent pas de redondance ! Au contraire, on apprécie cette belle illustration.
Rien que la couverture : je trouve le trait magnifique et fin. En le regardant, c’est lui ! C’est François Villon ! Personne ne sait à quoi il ressemblait vraiment mais Jean Teulé s’est « approprié » l’image du trouvère et avec Luigi Critone, ils ont su nous le montrer !

Cette BD est très agréable. Moi qui préfère les livres aux « images à bulle » j’ai passé un excellent moment !

Juste un bémol :

C’est quand la suite ?
Parce que je n’en peux déjà plus d’attendre !

4 commentaires:

  1. Coucou !

    J'ai bien envie de renouer avec Teulé en lisant le roman et pourquoi pas la BD !
    J'ai un lien dans mon google reader de In cold Blog qui en a fait un super billet !
    http://www.incoldblog.fr/?post/2011/11/06/Vers-de-rage&pub=1#pr
    Bises mon amie !

    RépondreSupprimer
  2. Merci de ta visite ici mon amie :-*
    Comme je te l'ai dit, je te prêterais cet opus avec joie !

    J'ai été voir le blog dont tu parles: sacré belle critique, très fouillée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mon fils m'a offert le 1er tome pour la Noel...... c'est un régal......duraille la vie à cette époque...... les hommes bouillis... les pendus en chair à pâté.... et en même temps de la bonne humeur.... le coup de changer les enseignes ..... géant !!!

      Supprimer
  3. Je vous recommande chaudement le livre pour patienter ;)

    RépondreSupprimer