vendredi 24 juin 2011

Les nouveaux cons d'Etienne Liebig

Ouvrage lu en partenariat avec Masse Critique de Babelio et les éditions Michalon que je remercie chaleureusement.

Quel bonheur d'avoir des nouveaux cons en bas de chez soi. Mieux quel bonheur d'en être un soi-même car bien sûr, vous l'aurez compris nul n'échappe à cette catégorisation
sociologique transversale à toutes les 
classes sociales, tous les milieux socio-culturels, tous les recoins de notre pays : le vieux gauchiste, le bobo, le jeune flic, le jeune de quartier, le bloggeur, la nouvelle comédienne, le nouveau Neuilléen ...

L'auteur qui n'en est pas à son coup d'
essai en matière de provocations, n'oublie personne dans cet inventaire de la connerie contemporaine, pas même lui bien sûr.
Amusez-vous à retrouver quel nouveau con vous êtes, quel nouveau con est votre voisin ou votre chef de service et vous serez surpris par la justesse de ces 
portraits et la dérision de cet ouvrage.


Voici un bien curieux "dictionnaire" !


Un dictionnaire des "cons". 


Et c'est avec une plume particulièrement critique et acerbe que l'auteur taille dans le vif pour dépecer ses contemporains. Le con de tout poil est étudié sous toutes ses coutures, rien ne manque.
Ce livre n'est pas qu'un ouvrage sarcastique, c'est aussi - et l'auteur le dit lui-même - une véritable analyse sociologique des cons de France, voir du monde entier (car nous ne sommes certainement pas les uniques dépositaires de ces modèles de cons qu'on se le dise !)


Qu'en dire d'autre ?
Pas forcément évident de parler de cet étalage de cons (dont nous faisons tous partie car c'est bien connu: nous sommes tous le con de quelqu'un d'autre...)
Certains sont absolument tordants, d'autres moins (seraient-ce ceux dont je fais partie ? Aïe !). On découvre qu'en fait, tous ces cons, eh bien on en connaît la majorité !!!
C'est bien écrit, les "définitions" sont courtes.
Pour autant, pas question de se taper la lecture à propos de tous ces cons d'une seule traite, ce serait trop lourd. Non, l'ouvrage sur "Les nouveaux cons", ça se lit comme on déguste un vin rare et précieux: par petite goulée ! Il ne faut point en abuser: pas plus de deux ou trois cons par jour afin de ne pas nuire à la qualité de l'ouvrage !


Au final, un livre amusant. Une belle critique de notre société, une vision clairvoyante qui vise tout le monde mais personne en particulier...
Pas mal du tout, je suis contente d'avoir découvert cet ouvrage !




4 commentaires:

  1. Comme déguster du bon vin ... mais il faut recracher .. c'est con non :O)
    Bisous Wal et merci pour cet avis pas con du tout !

    RépondreSupprimer
  2. Nan, moi quand je goûte du vin j'arrive pas à le recracher ! Hi hi hi !

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Wal, sur ce sujet, je te conseille éventuellement le roman de Carl Ayerhold: Mort aux cons: absolument tordant. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  4. @dasola: figure-toi que je l'ai lu !
    en effet, j'ai passé un agréable moment de lecture car j'ai trouvé l'idée d'assassiner tous les cons très originale ! (surtout qu'on y a tous pensé un jour !...)
    en tout cas, merci de ta visite ;)

    RépondreSupprimer