mardi 31 mai 2011

Totally killer de Greg Olear

 New York, 1991. La belle et ambitieuse Taylor Schmidt, fraîchement diplômée d’une Université du Missouri, débarque dans la Grosse Pomme à la recherche d’un job et du grand amour. Crise économique oblige, elle erre de bureau de placement en bureau de placement, jusqu’à ce qu’une mystérieuse agence lui propose "le job pour lequel on tuerait". Deux jours plus tard, Taylor se retrouve jeune éditrice d’une maison d’édition new-yorkaise et découvre avec effroi le prix à payer : elle va effectivement devoir assassiner quelqu"un. Le marché qui lui est imposé est simple : puisque les baby-boomers occupent tous les emplois dans notre société, il suffit de les éliminer.



   Théorie du complot et culture pop se mélangent dans ce roman politiquement incorrect à l’humour noir décapant qui tient à la fois de la satire grinçante et du thriller paranoïaque. Véritable "page turner", Totally Killer est un premier roman brillant et palpitant.


Un petit mot sur l'auteur:
GREG OLEAR est né en 1972 à Madison, dans le New Jersey. Il a effectué ses eéudes à l’Université de Georgetown, où il a suivi des cours de théâtre. Il est rédacteur en chef du magazine en ligne The Nervous BreakdownTotally Killer est son premier roman. Son second roman, Fathermucker, paraîra en 2011 chez Harper.



Mon avis:


J'ai acheté ce roman lors des Quais du polar à Lyon. (Dois-je préciser que c'est encore et toujours d'après les conseils avisés de Didi et Dup !!! Merci les filles, une fois de plus, vous ne vous êtes pas trompées: ça déchire grave !)


Voila, c'est dit:


"ça déchire grave !"


Ce bouquin est tout bonnement époustouflant: rien ne manque ! L'écriture est parfaite, les personnages attachants, l'histoire prenante, l'intrigue palpitante...!


En plus, ce livre nous "parle" à nous, trentenaires (et plus) qui ont vécu l'époque: l'année 1991... Les nombreuses références à des livres, films, titres, chanteurs nous ramène dans cette lointaine décennie et se disant "Ha oui, c'est vrai, j'aimais bien ce truc là..."
Bref, voici un livre empreint d'une certaine nostalgie qui du coup nous accroche carrément !


Quand à l'histoire elle-même: excellent:


"le job pour lequel on tuerait"


Comme si votre agence pour l'emploi ou d'intérim troquait contre la place en or dont vous rêviez un meurtre...
Etonnant comme concept non ?
Vous seriez, bien entendu, entièrement blanchi de cette histoire...
A quoi cela sert-il de faire disparaître ainsi quelqu'un qui ne vous a rien demandé ?
C'est très simple: la règle de l'agence Quid Pro Quo est la suivante: les baby-boomers, très (voire trop) nombreux, eh bien ce sont eux qui sont à votre place, eux qui occupent ce boulot dont vous rêvez tant... Les "liquider" revient en fait à les "licencier" définitivement pour que des jeunes comme vous puissent prendre leur place, ni plus, ni moins !


Ce boulot dont tout le monde rêve, l'agence Quid Pro Quo le propose à la belle Taylor...
Mais, chose inattendue, elle prend plaisir à remplir son contrat et veut devenir une tueuse comme le beau Asher Krug qui l'a recrutée...


C'est Todd, le colocataire de Taylor qui nous raconte l'histoire et ses sombres méandres... Car on navigue en plein complot sans s'en rendre compte, d'ailleurs, Todd en a fait les frais !
Mais je préfère ne pas vous en dévoiler trop et vous laisser vous procurer cette merveille...
Reste à vous souhaiter...


...Bonne lecture !


6 commentaires:

  1. hé hé hé !
    pour une fois...!

    RépondreSupprimer
  2. Yes yes yes ! Tu as été toi aussi Totally séduite !

    RépondreSupprimer
  3. voui ! du grand art que ce roman dur et dingue à la fois !
    j'aurais aimé l'avoir lu avant de rencontrer l'homme pour pouvoir tenter de lui en toucher quelques mots...

    RépondreSupprimer
  4. Voilà, tu l'as dit: il déchire grave sa race !

    :))

    RépondreSupprimer
  5. oui, je le recommande !

    et jusqu'à maintenant je n'ai pas encore lu de critique négative... non ?

    RépondreSupprimer