mardi 2 novembre 2010

Champignons...

Cueillette éclectique à l'occasion d'une exposition mycologique
...Qu'ils évoquent un met délicieux, un poison mortel ou une maison de lutin, il est bien difficile de leur rester indifférent !


D'ailleurs, légendes ou littérature leur font la part belle à ces petits êtres chapeautés (ou pas !)... Rappelez-vous Alice au Pays des Merveilles qui doit manger du champignon pour rétrécir ou bien grandir...(Sacré Lewis va ! il ne devait pas faire que fumer de la moquette celui- là !), côté "légende" je pense aussi aux "ronds de sorcières" dont on nomme la façon de pousser en cercle de certains champignons... Plus proche de nous, le regretté Peyo "logeait" ses "Schtroumpfs" dans des maisons en forme de champignons !


C'est un monde, un règne à part entière. Les champignons, aux formes et couleurs variées, toujours présents parmi nous, font des poussées un peu plus remarquées à l'occasion de l'automne... 


Personnellement, ils me fascinent depuis que je suis enfant...


Cantharellus cibarius, Girolle
Et c'est avec plaisir que j'apprends à les connaître et les reconnaître tout en mémorisant taxons et noms latins ! 
J'adore marcher dans les bois et les prés, à leur recherche, pour les cueillir ou tout simplement pour les photographier !


Ce que je trouve "envoûtant" chez les champignons c'est de me dire qu'un seul et unique "mauvais exemplaire" dans une cueillette peut vous mener à l'hôpital, ou pire, au cimetière !
Coluche disait à leur propos: "Tous les champignons sont comestibles. Certains une fois seulement !"
Lorsque l'on ramasse des champignons pour les consommer: on n'a pas le droit à l'erreur !!! N'est ce pas terrifiant quand on y pense ?
Agaricus campestris, Rosé des prés
Dans l'histoire, nombre de personnages sont morts empoisonnés par des champignons vénéneux judicieusement placés au milieu d'un bon petit plat... (Je pense ici à un pape, Clément VII je crois, décédé du pêché de gourmandise: l'homme étant friand d'oronges au milieu desquelles on lui planqua certainement un champignon du genre amanite phalloïde...)
( Je suis sûre que vous regarderez votre prochaine assiette de champignons d'un autre oeil dorénavant, et en pensant à moi qui plus est ! )
C'est en sachant cela que je me dis que la connaissance, la maîtrise de la mycologie est un art... J'apprends donc petit à petit à reconnaître les champignons, tout en restant très méfiante ! Je me contente de manger les "grands classiques" et c'est amplement suffisant à mon goût !


Boletus edulis, Cèpe de Bordeaux



















Sur ce, bon appétit !

Et merci à ma talentueuse amie Didi dont le billet m'a inspiré cet article...




Photos par Wal, merci de ne pas copier.

3 commentaires:

  1. Beau billet mon amie talentueuse aussi :-)
    J'espère que l'on n'aura pas récolté des champignons dans la pédiluve ;-S
    Je gouterais bien de tes cèpes ... miam !

    RépondreSupprimer
  2. mmmmh ! les cèpes !!! coupés en lamelles puis grillés... quel délice ! ou tout simplement, toujours en lamelles: crus sur une salade... miam !

    quand aux champignons du pédiluve................mmmh.... no comment !!!

    RépondreSupprimer