mercredi 14 juillet 2010

Où on va, papa ? de Jean-Louis Fournier



"Cher Mathieu, cher Thomas,
Quand vous étiez petits, j ai eu quelquefois la tentation, à Noël, de vous offrir un livre, un Tintin par exemple. On aurait pu en parler ensemble après. Je connais bien Tintin, je les ai lus tous plusieurs fois.
Je ne l ai jamais fait. Ce n était pas la peine, vous ne saviez pas lire. Vous ne saurez jamais lire. Jusqu à la fin, vos cadeaux de Noël seront des cubes ou des petites voitures... "

Jusqu à ce jour, je n ai jamais parlé de mes deux garçons. Pourquoi ? J avais honte ? Peur qu on me plaigne ?
Tout cela un peu mélangé. Je crois, surtout, que c était pour échapper à la question terrible : « Qu est-ce qu ils font ? »
Aujourd hui que le temps presse, que la fin du monde est proche et que je suis de plus en plus biodégradable, j ai décidé de leur écrire un livre.
Pour qu on ne les oublie pas, qu il ne reste pas d eux seulement une photo sur une carte d invalidité. Peut-être pour dire mes remords. Je n ai pas été un très bon père. Souvent, je ne les supportais pas. Avec eux, il fallait une patience d ange, et je ne suis pas un ange.
Quand on parle des enfants handicapés, on prend un air de circonstance, comme quand on parle d une catastrophe. Pour une fois, je voudrais essayer de parler d eux avec le sourire. Ils m ont fait rire avec leurs bêtises, et pas toujours involontairement.
Grâce à eux, j ai eu des avantages sur les parents d enfants normaux. Je n ai pas eu de soucis avec leurs études ni leur orientation professionnelle. Nous n avons pas eu à hésiter entre filière scientifique et filière littéraire. Pas eu à nous inquiéter de savoir ce qu ils feraient plus tard, on a su rapidement ce que ce serait : rien.
Et surtout, pendant de nombreuses années, j ai bénéficié d une vignette automobile gratuite. Grâce à eux, j ai pu rouler dans des grosses voitures américaines.


Mon avis:

Ce n'est pas qu'un livre: c'est une "tranche de vie"...
Si vous l'avez sous la main, une trentaine de minutes devraient vous suffire à découvrir ce magnifique témoignage...

Jean-Louis Fournier n'a pas eu un mais deux enfants handicapés...
Et il parle d'eux avec une immense tendresse et beaucoup d'humour.

On y perçoit cette terrible déception d'avoir "raté" ses enfants, ce remord d'être à l'origine de leur existence si triste et difficile, cette fatigue d'avoir à les "supporter"...
Et surtout, il y a cette sincérité, sous forme d'humour, Jean-Louis Fournier évoque les pensées qu'il a eues de voir leur existence s'abréger, aussi bien pour lui que pour eux.

J'ai trouvé ce livre formidablement juste et bien écrit.
Et je vous le recommande fortement... 


Quelques extraits:

"Quand je pense que je suis l'auteur de ses jours, des jours terribles qu'il a passé sur Terre, que c'est moi qui l'ai fait venir, j'ai envie de lui demander pardon."

"Où on va, papa ?
-On va à Lourdes.
Thomas s'est mis à rire, comme s'il comprenait.
Ma grand-mère, assistée d'une dame d'oeuvres, a essayé de me convaincre d'aller à Lourdes avec mes deux garçons. Elle veut me payer le voyage. Elle espère un miracle.
C'est loin, Lourdes, douze heures de train avec deux mioches qu'on ne peut pas raisonner.
Ils seront plus sages au retour, a dit bonne-maman. Elle n'a pas osé dire "après le miracle".
De toute façon, il n'y aura pas de miracle. Si les enfants handicapés, comme je l'ai déjà entendu dire, sont une punition du Ciel, je vois mal la Siante Vierge s'en mêler en faisant un miracle. Elle ne voudra certainement pas intervenir dans une décision prise en haut lieu.
Et puis là-bas, dans la foule, les processions, la nuit, je risque de les perdre et de ne plus jamais les retrouver.
Ce serait peut-être ça, le miracle ?"

"Il y a aussi ceux qui disent: "L'enfant handicapé est un cadeau du ciel." Et ils ne le disent pas pour rire. Ce sont rarement des gens qui ont des enfants handicapés.
Quand on reçoit ce cadeau, on a envie de dire au Ciel: "Oh ! Fallait pas...""

5 commentaires:

  1. L'auteur de la Noiraude et le complice de Desproges ne peut que mettre sympathique.
    Je lis aussi que son livre a soulevé une polémique avec son "ex" femme qui a crée un site : http://monsite-orange.fr/mamanmathieuetthomas/index.html

    RépondreSupprimer
  2. Merci Didi, je m'en vais de ce pas consulter ce lien ;)

    RépondreSupprimer
  3. Tout comme toi j'ai adoré ce livre ! Un vrai coup de coeur ! Dur mais vraiment bien écrit !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai été très touchée par ce livre.

    RépondreSupprimer
  5. oui, c'est émouvant et drôle tout à la fois.
    Poignant...

    RépondreSupprimer